mercredi 15 février 2017

Comment laver son vélo



Quoi de plus désagréable que de rouler sur un vélo sale ou mal entretenue !
De plus le sel et l’humidité des saisons froides ont un effet destructeur et sournois, surtout si votre vélo est entreposé dans une cave légèrement humide. Je ne suis pas un adepte des nettoyeurs haute pression ou jet d’eau qui sont (il faut l’avouer) efficace sur la boue. Mais ceux-ci infiltre de l’eau dans les interstices des roulements et pénètre dans le système. L’eau commence son travail de destruction, car elle ne peut plus s’échapper ! Par conséquent la graisse se dissout peu à peu, ce qui accélère très rapidement l’usure du roulement. En clair, votre vélo sera vite propre mais vite en mauvais état !


Je vais vous présenter 3 méthodes simples pour laver votre vélo sans avoir recours au jet haute ou basse  pression. Il s’agit tout simplement d’un nettoyage quotidien après chaque ou deux sorties, un hebdomadaire ou après avoir pris quelques gouttes de pluies et rouler dans des flaques et enfin une troisième qui intervient suite à une sortie sous la pluie ou quand la seconde méthode ne vous satisfait pas.
Je vous préviens tout de suite pour la 3ème méthode, un minimum d’outillage (dont je détaillerai plus loin) sera nécessaire.


1ère méthode, le lavage quotidien (15min):
-        Matériel :   Un chiffon doux microfibre
  Du gel douche (Tahiti, Ushuaia, Monsavon, Palmolive…)
  Un évier à proximité

Avant tout, cette méthode est juste pour enlever la poussière et une éventuelle projection d’eau sur votre vélo. 


-        Méthode :  Mouillez votre chiffon à l’eau chaude, puis essorez-le. Placez un peu de gel douche dessus et remouillez-le légèrement.
Passez le chiffon bien humide et savonneux partout sur votre vélo, faites attention à la transmission qui risque de déposer du gras sur votre chiffon.
N’hésitez pas à rincer le chiffon et remettre du gel douche pour qu’il y ai toujours un minimum de savon à appliquer. Pensez à insister vers les portes-bidons si vous utilisez des boissons de l’effort qui laissent des traces collantes sur le cadre !
Une fois que vous avez passé le chiffon de partout, votre vélo est tout savonneux ! Il va falloir le « rincer » et le sécher rapidement !
Rincez complétement votre chiffon à l’eau chaude. Essorez-le
Essuyez les résidus de savon sur tout votre vélo, faites attention une nouvelle fois vers les pièces mécaniques.
Profitez-en pour un contrôle visuel de vos pneumatiques, patins de frein et les différents réglages des freins, jeux de direction…
Et voilà, votre vélo est propre, prêt à être ranger en attendant sa prochaine sortie !

2ème  méthode, le lavage hebdomadaire (45min):
-        Matériel :   Un pied d’atelier (ou équivalent)
  Un repose chaine
  Du liquide vaisselle
  Une éponge (attention sans grattoir !)
  Un saut (de 5 à 10l environ)
  Un chiffon doux microfibre

Attention à vous placer dans un endroit où les écoulements d’eau savonneuse ne sont pas interdits !




-        Méthode :  Placez votre vélo sur le pied d’atelier et enlevez les roues. Mettez en place le repose chaine afin de ne pas abimer votre cadre.
Mettez un peu de liquide vaisselle dans le fond du saut et remplissez-le d’eau chaude en faisant mousser légèrement, puis trempez l’éponge dedans.
Essorez un peu votre éponge et commencez à laver votre vélo par la selle et le tube de selle. Et petit à petit tout le cadre en respectant une logique de haut vers le bas. Faites attention à ne pas frotter votre éponge sur la chaine, les galets et les plateaux !
Dès que votre éponge ne laisse plus assez de mousse ou que vous sentez qu’elle n’est plus imbibé de solution savonneuse, replongez-la dans le saut et recommencez l’opération.
Une fois votre cadre terminé, laissez-le s’égoutter  le temps de s’occuper des roues.
Appliquez la même méthode que pour le cadre, en commençant par les jantes, puis les moyeux (intérieur et extérieur) et enfin les rayons. Insistez sur les zones de freinages surtout si vous avez pris la pluie, vous aurez une pellicule grasse de gomme de patin !
Comme pour le cadre, laissez les roues s’égoutter le temps de finir le cadre.
Videz et rincez complétement votre seau. Remplissez-le avec de l’eau chaude. Plongez votre chiffon doux dedans et essorez-le.
Ensuite il ne vous reste plus qu’à "sécher" votre vélo entièrement avec le chiffon, pensez à le rincer régulièrement car celui-ci va petit à petit se retrouver savonneux !
Faites la même opération avec les roues dans le même ordre que pour le lavage. 

Voilà votre vélo est maintenant propre pour une nouvelle semaine ou après avoir pris une averse !
De plus avec cette méthode un peu plus poussée, automatiquement vous allez effectuer un contrôle de vos pneumatiques, patins de frein et les différents réglages des freins, jeux de direction, transmissions…

3ème  méthode, le lavage hebdomadaire poussé avec lavage complet de la transmission (90min):
-        Matériel :   Un pied d’atelier (ou équivalent)
  Un repose chaine
  Du liquide vaisselle
  Une éponge (attention sans grattoir !)
  Un saut (de 5 à 10l environ)
  Un chiffon doux microfibre

Une pince multiprise ou dérive chaine (pour ceux qui ne possèdent pas de maillon rapide)
Un fouet à chaine
Un démonte roue libre
Un jeu de clé allen et torx
Du pétrole lampant
Un pinceau plat
Un récipient ou bol métallique
Un chiffon

Attention à vous placer dans un endroit où les écoulements d’eau savonneuse et les rejets de produits pétrolier ne sont pas interdits !
-        Méthode :  Cette méthode est une évolution de la précédente, vous retrouverez exactement certains points, néanmoins ne sauter aucune étape pour obtenir un lavage et entretien complet !


Placez votre vélo sur le pied d’atelier et enlevez les roues. Mettez en place le repose chaine afin de ne pas abimer votre cadre.


Démontez la chaîne, pour cela utilisez soit votre attache rapide (avec la pince multiprise pour plus de facilité) ou un dérive-chaîne en repérant bien le maillon spécial (l’ergot plein ou plus foncé que les autres). Mettez-la à tremper dans le récipient métallique avec le pétrole lampant. Cela va déjà dissoudre le plus gros.
Démontez les plateaux, pour les nouveaux pédaliers Shimano, utilisez le jeu de clé torx, pour les anciens avec cheminés, utilisez les clés allen et si besoin l’outil démonte cheminé.
 Démontez les galets du dérailleur arrière. Attention à ne pas forcer sous peine de tordre votre chape voir au pire des cas de la casser !
 Ensuite passez au démontage de la roue libre, pour cela utilisez le fouet à chaîne et le démonte roue-libre comme sur la photo ci-contre. Le couple est assez important et à force de rouler, l’écrou se resserre. De ce fait ne soyez pas surpris s’il vous faut forcer.
Votre vélo est enfin prêt pour un nettoyage complet sans aucune pièce de transmission.

Plongez votre pinceau dans le pétrole lampant et imbibé toutes les pièces mécaniques restantes (étriers de frein, dérailleurs avant et arrière et poignée de frein).
 Répétez exactement le même nettoyage que la seconde méthode, vous verrez que sans les plateaux et la chaîne vous avez accès plus facilement à certains recoins.

Une fois votre vélo entièrement laver et sécher, nous allons nous "attaquer" aux pièces démontés.

Utilisez le pinceau pour toutes les pièces, avec le pétrole lampant vous verrez la graisse et les différentes accumulations se dissoudre. N’hésitez pas à être généreux, surtout sur les galets et la roue libre qui sont en général très « grasses » !

Au fur à mesure que vos pièces sont dégraissées, essuyez-les avec un chiffon propre. Ressortez la chaîne du pétrole et "frottez" la avec le pinceau. Vous pouvez aussi utilisez un outil spécifique au nettoyage de chaîne, beaucoup plus efficace surtout couplé avec le pétrole ! Ensuite essuyez votre chaîne avec le chiffon de manière à la sécher le plus possible et surtout qu’elle soit le plus propre possible !
 Remontez toutes les pièces mécaniques, pensez à mettre de la graisse de montage sur les cheminées, les axes des galets… Cela évitera des craquements disgracieux et surtout un éventuel blocage en vue des futurs démontages !
 Finissez par la chaîne, pensez à relubrifier celle-ci avec un lubrifiant spécial transmission. Contrôlez vos réglages de vitesses une fois votre roue remise en place.


Voilà votre vélo est maintenant propre avec toute la transmission remise à neuf, vos jantes nettoyées et épurées des gommes de freins. Vous êtes prêt pour un bon mois ou si malheureusement vous prenez une pluie boueuse!
De plus grâce à ce nettoyage complet, vous effectuez un contrôle de votre transmission, des différents réglages des freins, jeux de direction

J’espère que ce reportage et mes différentes méthodes vont vous aider et vous faciliter lors de vos prochains nettoyages de nos "bijoux" !