mardi 9 août 2016

Résumé de la Cyclosportive La Pierre Chany 2016



Bonsoir,



Ce samedi 6 août a eu lieu la 20ème édition de cette belle cyclosportive organisée à Langeac en Haute-Loire (43). Celle-ci porte le nom prestigieux d’un des plus grands écrivains, journalistes et reporters du cyclisme ! Pierre Chany est né à Langeac le 16 décembre 1922, a couvert 50 Tour de France pour le journal l’Equipe, 11 œuvres dédiés au cyclisme à son actif (Parmi ses plus connues : Anquetil ; La fabuleuse histoire du Tour de France…) et 5 récompenses ou honneurs (notamment le Prix Henri Desgranges en 1982).
C’est donc un grand personnage du cyclisme connu par tous les passionnés de ce magnifique sport qui a créé une épreuve cyclosportive sur sa commune de naissance… Malheureusement il n’a pu donner qu’une seule fois le départ de son épreuve en 1996 juste avant de disparaître à l’âge de 73 ans.
Depuis sa course éponyme lui rend hommage tous les ans et de nombreux personnages du cyclisme ou personnes l’ayant côtoyé sont invités. Ils sont présents au départ et à la remise des prix, certains profitent de l’occasion pour renfourcher leur vélo ! Cette année le parrain de l’épreuve était l’ancien champion du monde (en 1997 à Saint Sébastian), Laurent Brochard !

  


L’organisation propose 4 parcours : "La Pierre CHANY " : 141 km – 2193 m D+ ; "La Claude SEGUY » : 110 km 1759 m D+ ; " Les AMIS" : 72 km  - 1275 m D+ ; « PRADES» : 55 km - 811 m D+.
Je m’étais inscrit sur le grand parcours. Après avoir récupéré mon dossard et mon lot, je constate un peu le "bazar" parmi les bénévoles qui semblent un peu débordés par le nombre de participants venus s’inscrire le matin même de l’épreuve.





Etant catalogué comme épreuve de moyenne montagne et avec un profil en faux plat descendant sur les 30 derniers kilomètres, je choisis de prendre mon BH Ultralight avec ma paire de roue carbone polyvalente en 50mm arrière et 38mm avant à moyeux DTSwiss 240s, montage réalisé par Alpin’s Wheel. Je prévois environ 4h d’effort, je prends 2 gels Energy Bio Stick (1 goût fraise, 1 goût abricot) fourni par Pedaleur dans ma box du mois dernier, et une grosse barre de céréales.

 

Le soleil est déjà présent, annoncé toute la journée, mais un vent assez fort est prévu dès le milieu de matinée. Je prépare en conséquence mes boyaux Compétions gonflés à 8,4 bars pour la roue arrière et 8,1 bars pour la roue avant. Je me rends sur la ligne de départ où je rejoins des figures connus du cyclisme mais aussi de sérieux clients de chez Vélo101, ou de la patrouille EcoCyclo pour ne citer qu’eux !



Après un départ fictif jusqu’à la sortie de la ville, nous sommes libérés sur une route assez large et tout de suite l’allure s’accélère. Une première boucle de 40 kilomètres avec le col de Saint Privas du Dragon opère une légère sélection avant de revenir à Langeac et aller chercher la principale difficulté de cette épreuve : le col de la Pierre Passade (7,5 kms à 5,88% de moyenne). C’est dans ce col que je fourni mon effort, je me permets même de battre mon record de puissance sur 15’ (FTP 15 pour les puristes) avec 342W soit 5,65W/kg ! Un KOM à la clé sur Strava, mais hélas le vent défavorable ne m’a pas permis de faire "sauter" toute la concurrence et au sommet nous sommes encore 5

 
Dans les faux plats qui suivent le sommet, un jeune coureur du CR4C de Roanne prends de gros relais, nous ne sommes plus que 2 à pouvoir le relayer, c’est donc à 3 que nous continuons


Derrière les 2 "survivants" sont en chasse patate, nous décidons de les attendre car le retour va s’effectuer vent de face et nous serons plus fort à 5 contre le groupe de poursuivants constitué d’au moins une dizaine d’hommes ! L’entente est bonne chacun est généreux dans l’effort. En revanche dans le contre 3 hommes se sont fait la belle et "appuient" vraiment fort contre le vent de face si bien qu’ils opèrent la jonction un peu avant la dernière difficulté de la journée. Nous sommes désormais 8 en tête. C’est trop, le jeune roannais, local de l’épreuve, remets une attaque et file tout seul.

Étant juste physiquement (j’ai enchaîné de grosse semaines en vue du Tour de Guyane) je ne peux pas suivre son accélération et me contente de rester dans le groupe. Un concurrent craque complètement, nous sommes désormais 6 en chasse.

Nous ne le reverrons jamais ! Il parvient à creuser son avance jusqu’à son arrivée en solitaire avec près de 3 minutes sur notre groupe ! Quant à nous, chacun prend son relais mais à 2 kilomètres de l’arrivée, les gars commencent à compter leur coup de pédales… 

Je ne supporte pas ça, nous sommes en lice pour une place de 2 pas pour la gagne, autant tous rouler et faire le sprint. Je suis en tête du groupe (pour moi seul la victoire compte…) je me fais surprendre par une attaque au kilomètre, je parviens à me replacer dans les roues. 
En revanche nous sommes au milieu de nombreux participants de la Claude SEGUY qui en terminent également.
C’est donc un sprint un peu tumultueux que nous effectuons, le manque de balisage final (d’autant plus que c’est ma première participation à cette épreuve, je ne savais pas trop où se situais la ligne d’arrivée…) ne m’a pas permis de me repérer et de me replacer. Je démarre mon sprint dans les derniers du groupe et parviens à remonter quelques concurrents mais pour terminer 5ème au scratch et 2ème en Master 1


Je suis un peu déçu de ma course, surtout de cette arrivée complètement ratée pour ma part ! Mais tout de même satisfait d’obtenir un nouveau top 5 sur une cyclosportive. Cela reste une très belle épreuve, une des plus anciennes où les bénévoles sont très impliqués !
Les seuls bémols sont sur la remise des prix qui à mon sens était trop longue, de plus celle-ci a démarré avec près d’une heure de retard… Et le repas d’après course aux lentilles du Puy était un peu frugal également.
Heureusement le marchand de glace local présent dans l’aire d’arrivée a permis de combler le manque final du repas !

Cliquez sur le lien suivant pour retrouver les classements 2016 de la Pierre Chany.


Je ne connais pas encore ma prochaine participation à une cyclosportive mais celle-ci pourrait être l’Etape Sanfloraine le 14 août… Affaire à suivre !