mardi 2 août 2016

Résumé de la Chambérienne Cyclo

Bonjour,
En ce dernier week-end de juillet a eu lieu la première édition de "La Chambérienne Cyclo". Cette épreuve est organisée par le Chambéry Cyclisme Organisation. Une équipe très bien rodée avec à son actif de nombreuses épreuves du calendrier FFC, route, cyclocross ou école de cyclisme. Parmi toutes leurs organisation, nous pouvons citer leur course phare : Le Tour de Savoie Mont-Blanc en 2.2 (épreuve par étapes ouverte aux équipes continentales professionnelles françaises, aux équipes continentales, à des équipes nationales et à des équipes régionales ou de clubs) !
Chambéry est principalement enclavé entre deux massifs montagneux: la Chartreuse et les Bauges. C’est donc sur ces deux massifs que les organisateurs ont tracé leur épreuve.
Le samedi c’était au tour de la Chartreuse d’accueillir le peloton. 4 parcours étaient proposés : un de 25 kilomètres a effectuer en famille, un de 40 kilomètres réservés aux vélos à assistance électrique (VAE) et enfin les deux parcours chronométrés de 100 kilomètres pour 2600m de D+ ou le grand de 140 kilomètres pour 3717m de D+ ! Soit l’équivalent d’une vraie cyclosportive de renom ! N’ayant pas participé à cette épreuve, je ne vais pas me permettre de vous la résumer. En revanche je n’ai eu que des bons échos et tous les concurrents avaient l’air d ‘avoir apprécié les parcours et la qualité de l’organisation. Vous pouvez retrouver tous les détails et résultats du samedi sur le lien ci-dessous :
Dimanche 31 juillet, c’est après une nuit très agitée et orageuse que je me prépare à rejoindre la ligne de départ. Depuis la fin d’après-midi, de violents orages se sont abattus sur les reliefs et le bassin chambérien… La météo annonce des améliorations seulement en cours de journée !
Cela sent la course sous la pluie voir grêle sur les sommets. De ce fait je prépare mes muscles avec ma crème d’Embrocation Siamoise diluée avec un peu d’huile de camphre. 

Aujourd’hui l’organisation fait la part belle aux Bauges avec 3 parcours : un de 35 kilomètres réservés aux vélos à assistance électrique et les deux parcours chronométrés de 75 kilomètres pour 1756m de D+ ou le grand de 120 kilomètres pour 2530m de D+.



Je m’étais engagé sur ce dernier. Connaissant parfaitement le parcours, j’opte pour ma paire de roues montagne de chez Alpin’s Wheel, mes boyaux Continental Compétition idéale pour ces conditions pluvieuses. En effet ceux-ci ont une excellente accroche sur sol sec mais aussi sur route détrempée. Bien sûr avec la pression adéquate ! 7 bars pour ma roue avant et 7,3 bars à l’arrière précisément avec ma pompe à pied Lezyne. Au fur et à mesure que nous approchons de l’heure du départ le ciel se découvre et un bout de ciel bleu apparaît…



Nous voilà derrière la voiture ouvreuse pour un défilé dans Chambéry jusqu’au pied de la première difficulté, le Col des Près. Nous sommes un peloton d’environ une centaine d'unités (les deux parcours partent en même temps), quelques attaquent fusent dès le départ réel, mais sans prendre de champ. Je me repositionne dans les premiers puis dans les pourcentages les plus élevés je décide d’imprimer un bon tempo afin de créer une première sélection.
Je ne vais pas être déçu, après 800m à environ 350w, nous ne sommes plus que 3 ! Je connais très bien ces 2 coureurs, je décide de ne pas insister et de continuer à 3.
La course est longue et si la météo se dégrade d’un coup, il vaut mieux être à plusieurs que tout seul. En revanche j’imprime le rythme en tête de course, je ne demande pas de relais (de plus ces derniers ont couru la veille sur la Chambérienne Chartreuse, terminant respectivement 1er et 3ème !).
Tout au long de la montée notre avance va s’accroitre pour atteindre près de 4min au sommet. Dans les portions vallonnées jusqu’au pied du second col de la journée, le col de Leschaux, je continue de faire la majorité du travail. Je suis en forme je le sens et eux aussi :
  • "Steph on ne peut pas passer, désolé !"
  • "Pas de soucis les gars, je me sens bien si jamais je flanche on prendra les relais, pour l’heure on continue ainsi et on creuse un maximum sur le groupe de contre !"
Et pour creuser, on creuse : près de 6’ d’avance sur un contre de 3 coureurs !
Au sommet du col, la pluie fait son apparition, elle rend la route glissante, David n’est pas à l’aise sur route mouillée, nous effectuons une descente prudente. Dans le faux plat de Cusy j’imprime de nouveau un bon tempo, et ceux jusqu’au pied du dernier col, le col de la Clusaz (plus connu sous le nom de montée du Revard). Gilles qui commençait à cramper coince un peu, à 8 kilomètres du sommet il est obligé de nous laisser filer. Un peu à mon regret, l’appréciant je comptais vraiment le garder et arriver tous les 3 après avoir effectué toute la course ensemble.

C’est donc à 2 que nous basculons dans la longue descente. J’avais promis de conserver David avec moi et de lui servir d’éclaireur, étant sur mes routes d’entrainement la descente fût rapide mais sans risque. C’est à 2 que nous nous présentons sous l’arche d’arrivée, main dans la main ! Une victoire ex-aequo même si les organisateurs vont me classer 1er

Retrouvez les résultats de la Chambérienne Cyclo des Bauges ci dessous:


L’organisation était sans faille, un grand bravo pour une première ! Le repas d’après course plus que satisfaisant : une raclette servie par un traiteur local. Il fallait bien ça pour se remettre d’un parcours exigeant et de cette douche involontaire au cœur du pays de la Tome !


Je suis très heureux de décrocher une nouvelle victoire en cyclosportive cette saison. D’autant plus que Chambéry est un peu ma ville d’adoption depuis 2003 et mon intégration au sein du 13ème Bataillon de Chasseurs Alpins.
Une victoire avec le maillot de l’équipe de France de la Défense, en cette période sous tension cela donne un autre aspect de la Défense et développe sa notoriété.

Je tiens également à saluer et dédier cette victoire à ceux qui me font confiance depuis déjà plusieurs années :
Alpin’sWheel, Cycle Tyres, CD Coaching (qui a participé à l’épreuve, et qui continue de garder toujours un œil d’expert sur mes entrainements/résultats). 

Merci aussi à mes nouveaux partenaires qui ont accepté de me faire confiance depuis cette saison et qui, je pense, ne sont pas déçus :

Et enfin un énorme merci à tous ceux qui croient en moi, qui me font confiance, qui ont été là dans les moments difficiles que j’ai connu en début de saison et à vous tous qui consultez régulièrement mon Blog.

Je vous donne rendez-vous sur la Pierre Chany le 6 aout pour les Cyclosportifs et sur la nocturne de Chambéry ce vendredi pour les "coursiers" !