jeudi 28 avril 2016

Résumé de la Provençale Sainte Victoire 2016




Bonsoir,

Ce dimanche 24 avril 2016 a eu lieu la 4ème édition de la cyclosportive "La Provençale Sainte-Victoire" organisé par mon ancien club, l’Amicale Vélo Club Aixois. En effet c’est dans ce club que j’ai débuté le vélo en compétition en cadet 1 en 1996…  Comme vous le constatez sur la photo ci-contre jeune et déjà un bouquet à la main! GP d'Eguilles Juniors 1999
Cela commence à remonter ! J’ai évolué au sein de ce club jusqu’en 2001 et la DN1 avant de me blesser et de raccrocher le vélo pour plus d'une décennie !

Mais revenons au sujet du jour à savoir cette belle épreuve qui je pense va devenir une référence dans les cyclosportives du sud de la France. Comme de coutume, plusieurs parcours sont proposés : le 95 kilomètres pour 1259m de D+ appelé « La Madewis » et le 133 kilomètres pour 1626m de D+ appelé « La Colas ». Les deux circuits font le tour de la célèbre montagne Sainte Victoire muse du peintre Paul Cézanne. J'opte pour le 133kms, je gonfle mes Tufo Hi-composite Carbon à 7,8 et 8 bars respectivement à l’avant et à l’arrière car le goudron est pour les ¾ du parcours assez mauvais et granuleux…

En ce dimanche matin un fort mistral très frais souffle sur la Provence (8°C au départ). Et les minutes avant le départ dans le sas sont interminables ! 9h30 enfin la délivrance, après le fictif de 2 kilomètres jusqu’à la sortie d’Aix-en-Provence, et le réel est lancé. Ce dernier se fait sur une allure digne d’une course élite, déjà nous arrivons au pied de la première difficulté du jour la côte de Saint Antonin (environ 2kms de montée assez raide). Déjà certains attaquent et créent une sélection mais sur le sommet le vent anéantira ces tentatives, nous ne sommes plus qu’une grosse vingtaine et tout de suite "ça embraye !" avec le vent cela provoque une bordure… Derrière la course est déjà pliée ! Ensuite pendant près de 70 kilomètres le groupe va se diviser et se reconstituer suite aux différentes tentatives d’échappés. 
Malheureusement une sera la bonne, à l’origine de celle-ci un Italien très connus dans le monde des cyclos (mais avec un passé sulfureux…) accompagné d’un coureur de Grenoble. Derrière personne ne prend en compte la poursuite à mon grand regret et cela trop souvent dans les cyclos. Ils vont compter jusqu’à 2 minutes d’avance ! Je profite de ce tempo pour me ravitailler avec une barre EAT Natural de ma Pédaleur Box du mois de janvier. Celle-ci va me suffire jusqu’à l’arrivée avec en plus un goût très agréable! 
Nous arrivons au pied de la côte de Bèdes assez redouté par mon groupe. Nous montons sur un gros rythme, certains lâchent prise, au sommet nous ne sommes plus qu’une quinzaine. L’écart fond sensiblement, très vite nous arrivons sur le juge de paix de cette cyclo le col du Sambuc où le sommet est jugé à 20 kilomètres de l’arrivée ! Les attaques fusent dans la seconde partie du col, en haut nous sommes 5, nous effectuons la descente tambour battant ! En bas nous reprenons le coureur de Grenoble qui a explosé dans la roue de l’Italien ! En revanche encore une fois les gars rechignent à prendre les relais et derrière nous nous faisons ramarrer… Nous sommes désormais 12 pour une place de 2ème ! Sur 12 nous sommes que 3 voire 4 à prendre les relais ! La flamme rouge, le groupe est en file indienne, la ligne droite du départ où je pensais que l’arrivée serait jugée mais non les organisateurs ont eu l’idée (folle et dangereuse, à mon sens !) de nous faire arriver sur la piste d’athlétisme du stade Carcassonne ! Enchainement de virage en épingles, saut de trottoir au milieu des concurrents de la Madewis, et enfin les 200 derniers mètres sur le tartan ! Avec le mistral et mes roues polyvalentes en 38mm carbone et 50mm de profil je "guidone" et préfère ne pas disputer le sprint… Je termine donc 9ème de cette épreuve mais 1er des Master 2 ! Cela me fera un lot de consolation ! 


Je ne prends pas le repas d’après course qui était facturé 11€ (ce qui est je pense une erreur, en tant que compétiteur celui-ci doit être offert !) Mais je suis présent pour la remise des prix et des lots où certains étaient très beaux ! 

J’ai passé un agréable dimanche, heureux d’avoir revu les dirigeants de l’AVC Aix et surtout d’avoir obtenu ce résultat alors que je venais plus en "touriste" et en préparation que pour jouer la gagne !
De bonne augure pour mes prochains grands rendez-vous!