lundi 2 mai 2016

Championnat de France Militaire de VTT 2016




Bonjour,

Pour une fois je vais vous faire un résumé d’une course un peu différente de celle dont j’ai l’habitude de participer : Une compétition de VTT, et pas n’importe laquelle, le Championnat de France Militaire ! 
Ce championnat s’est déroulé à Mende sur le cosse de la Croix Neuve, dont la célèbre montée est plus connue sous le nom de montée Jalabert (arrivée d'étape du Tour de France 1995). Les organisateurs avaient tracé un parcours très sélectif et technique d’environ 6 kilomètres avec de bonnes portions roulantes et des passages en "single" très technique réservés aux spécialistes du VTT. Revivez le parcours en vidéo ici.
En ce jeudi 28 avril, nous sommes 99 représentants des 3 Armes, de la Gendarmerie, des civils de la Défense mais aussi quelques invités spécialiste du VTT de la région mendoise. (Team VTT Lozère). La température d’à peine plus de 0°C mais sec m’incite à effectuer un échauffement. J’ai pour habitude de ne pas m’échauffer avant une course sur route, en effet la longueur de ces courses et la durée nous avons le temps de chauffer ! Mais en VTT c’est totalement différent ! Et je vais le découvrir à mes dépends…

 
Je me place sur la ligne (dernière ligne étant le dossard 99 !) plein d’entrain sur mon Giant XTC en 29’’ avec mes roues carbones et moyeux Tune King/Kong de chez Alpin’s Wheel (seulement 1353gr la paire à pneu !) chaussé en Continental Mud King 1’8 pour l’arrière et Race King en 2’0 à l’avant.


9h30 : Départ, ça part au sprint ! J’avais vu ça à la TV sur les retransmissions de coupe du mon VTT ou J.O ! Mais jamais en vrai et encore moins vécu, j’ai le sang dans la bouche au bout de 500m ! Le début est roulant, je remonte beaucoup de concurrents sur cette portion, puis nous arrivons sur le premier single, et là c’est une autre histoire, je me fais pousser, je manque de tomber, un peu bousculé et l’adrénaline ! Je ne m’en sors pas si mal en n’ayant perdu que quelques places mais déjà la tête de course est loin.

Enchainement de portions rapides et puis LE passage technique de ce parcours avec de grosse racines et en devers ! Je tente de rester sur le vélo, devant une chute bloque tout le monde, c’est un peu la cohue ! Je me retrouve bloqué et obligé de déchausser. Je repars enfin mais vraiment trop loin de la tête pour espérer quelques résultats que ce soit… 

Je boucle ainsi le premier tour en 24’49’’. Encore 4 tours, je continue à rattraper des concurrents isolés et ainsi remonter des places mais toujours loin, trop loin à mon goût ! En revanche je m’améliore à chaque tour : 24’20’’ ; 23’23’’ ; 22’22’’ et 22’42’’ (je déraille suite à un changement de plateau un peu énervé…). 

Je mets 2h00 pile pour effectuer les 33 kilomètres 900, à plus de 20’ du vainqueur ! Je termine 26ème au classement scratch et 9ème dans ma catégorie (Master 1). Je suis déçu de mon résultat et d’avoir perdu autant de place dès le départ et encore après sur la chute. De plus ma ceinture cardiaque a "bugué", car je pense avoir atteins plusieurs fois ma FC Max. En effet en VTT on est tout le temps en "prise" et quasiment toute la course en I4, I5 et de nombreux passages en I6 (retrouvez mon article sur les intensités et perceptions ici).

La tente d’arrivée avec ses collations et jus de fruits me permets de récupérer et de me désaltérer (j’étais parti sans eau, pensant faire une course d’1h30 !). 

Ensuite nous nous retrouvons au lycée Peytavin dans Mende pour les photos officielles et les remises des prix. 
L’organisation était de grande qualité, nous avons eu droit à un repas traditionnel lozérien : aligot saucisse ! Pas ce qu’il y a de plus diététique mais toujours appréciable ! Suite au mot du Général commandant la région Languedoc, nous repartons dans nos différentes affectations en se souhaitant de se retrouver l’an prochain !

J’ai vraiment apprécié cette épreuve et l’esprit (qui était plus sportif que militaire !), mais le VTT reste une affaire de spécialiste. Je pense combler mes lacunes techniques en effectuant régulièrement des sorties VTT en complément de mes sorties routes. Ainsi je pourrais revenir ou prendre un nouveau dossard sur une épreuve de VTT avec plus d’ambitions et surtout mieux  "armé" et préparé !

Je tiens à remercier toute l'équipe de l'organisation qui m'a autorisé à partcipé à ce championnat malgré ma demande très tardive. Egalement toutes les personnes du 13ème Bataillon de Chasseurs Alpins qui ont acceptés ma demande de détachement et ma mise en mission pour cette belle journée!

Les différents classements en ligne sont à venir prochainement, je mettrais le lien dès la parution de ceux-ci.