mercredi 8 juillet 2015

Préparer son vélo pour un voyage



Bonjour,

A l’occasion de mon retour pour la France après avoir passé un peu plus de 3 mois en Nouvelle-Calédonie, je vais vous présenter et vous proposer quelques astuces afin de voyager en avion avec votre vélo.

En effet qui d’entre vous n’a jamais eu envie de partir en vacance avec son vélo, mais la peur de se retrouver avec votre cadre ou votre paire de roue cassée suite à une manutention "malencontreuse" de votre housse vous a surement refroidi… Je vous comprends! Quand nous voyons comment certaines valises sont traitées lors des transports, on imagine les conséquences pour nos vélos qui sont de plus en plus léger et moins résistant aux chocs! Mais sachez qu’avec une bonne housse, des protections supplémentaires et quelques pièces à démonter, votre vélo voyagera sans soucis (ou presque, toutefois le risque 0 n’existe pas!).

Pour ce faire, voici une petite liste de différents matériels à posséder :
                 
                Des mousses de protections de tuyauteries (rayons plomberies ou isolations des magasins de bricolage).
                De la mousse de transport.
                Du scotch de protection de peinture.
                Du papier-bulle.
                Un jeu de clé Allen + Torx.
                Un dérive-chaîne ou pince multiprise.

Dans un premier temps, il faut choisir sa housse. Il en existe une multitude en vente de tous gabarits et des prix allant de 50 à plus de 700€ ! D’un gros sac souple aux coques rigides, façon valise… Voici un petit aperçu de ces différentes catégories de housses que vous offre le marché :

               

La housse de transport souple, premier prix (en général dans les 50€). Pas de compartiment, ni de poche interne. Elles ne sont pas matelassées, n’ont pas de roulettes juste les lanières pour porter celle-ci sur l’épaule. En revanche très léger comptez environ 2kg maximum. Je préconise ce genre de housse pour un voyage exceptionnel plus en voiture ou train avec toujours l’œil sur celle-ci.


                 La housse de transport souple, plus évoluée (compris entre 70 et 100€) matelassée. Elles ont en général des compartiments pour les roues et une ou deux poches internes. En revanche elles n’ont pas de roulettes et doivent donc comme la précédente se transporter sur l’épaule. Un peu plus lourde, elles pèsent environ 2 à 3kg. Comme le premier prix, je la préconise plus pour un usage très occasionnel avec le moins de déplacement possible à effectuer. En effet une fois votre vélo dedans et une partie de votre matériel, vous êtes facilement à plus de 15kg!

               
La housse de transport souple matelassé compartimentée avec poignée de transport et deux roulettes (les prix varient de 100 à 200€). L’avantage comparé à la précédente est bien sûr la poignée de transport et les roulettes arrière qui vous permettent de la remorquer lors de vos déplacements. Un peu plus lourde, de 2,5 à 4kg, ces housses sont généralement d’un très bon rapport qualité/prix et conviendront idéalement pour des trajets fréquents en train ou exceptionnel en avion (attention à bien caler votre vélo qui ne doit absolument pas bouger à l’intérieur de celle-ci).


               
 La housse de transport souple matelassé également mais avec rails et roulette (comptez 300 à 500€). Celles-ci sont beaucoup plus évoluées que les précédentes (d’où une telle différence de prix), grâce au rail de support et aux blocages rapides, votre vélo est stocké en position normal et verrouillé! Elles ont des compartiments pour les roues, des poches internes également. De plus elles ont 4 roulettes ce qui est vraiment un gros plus pour les liaisons dans les halls de gare ou d’aéroport! Généralement d’un grand volume, vous n’avez que très peu de pièces à démonter et ainsi toucher à vos réglages. Malheureusement ces supports métalliques "plombent" son poids qui oscille entre 8 et 9kg. Mais pour moi ce sont ces housses souples les plus fiables pour n’importe qu’elle type de voyage et moyen de locomotion que vous comptez utiliser. 

                La valise de transport rigide (entre 400 et 700€). Là votre vélo est cloisonné dans la valise qui a en général un intérieur matelassé en plus d’une coque externe rigide. Ce type de housse ou valise est  à réserver pour ceux qui désirent ne prendre aucun risque au niveau des chocs. 
Mais le volume est très limité et surtout votre vélo ne peut rentrer que dans une seule configuration avec plus de pièces à démonter. Certaines de ces valises vous obligent à démonter la potence, la tige de selle, le pédalier… (Et pour certaines la fourche!) Bien sûr elles disposent de roulette, et de poignée de transport, en général ces valises font déjà de 10 à presque 12kg!

Pour ma part j’avais opté il y a quelques années d’une housse souple matelassé mais sans rails ni roulettes. Au début je m’en contentais très bien (je n’effectuais que rarement des déplacements en transport en commun) mais mes nombreux Tours Internationaux et mes différents voyages en train m’ont vite convaincu qu’elle était limitée. J’ai donc décidé de faire évoluer celle-ci en modèle supérieur! Possédant un grand volume, j’arrive très facilement à mettre mon vélo, sa paire de roue (bien sûr), une paire de roue supplémentaire et encore différents habits, pièces de rechanges et différents outils
J’ai donc créé un support en aluminium au fond de celle-ci, (comme vous pouvez l’apercevoir sur la photo ci-contre) des roulettes de transport et deux supports avec des blocages rapide.


Grâce à ce nouveau système de fixation, je viens juste tourner mon guidon et poser mon vélo sur les supports, verrouiller les blocages, poser la chaine sur le repose-chaine et me voilà prêt pour un voyage court où je sais que j’aurai toujours ma housse avec moi. En général j’opte pour cette configuration pour des voyages en TGV ou train, je fais tout de même attention à ne pas percuter ma housse ou à laisser quelque chose reposer dessus.



En revanche et c’est là le but de ce post, pour un voyage en avion, ou de longs transferts, j’effectue quelques opérations de démontage:

Dans un premier temps, je démonte ma chaine, grâce au blocage rapide cela s’effectue en moins de 2 min, sinon avec un dérive-chaine cela va vite également. 
Ensuite, je démonte les plateaux, ceux-ci ne sont nullement en contact avec le fond de la housse mais si un objet viens à la heurter, il pourrait endommager ou casser une dent. Je fais donc cela par simple mesure de sécurité ! Toujours sur le pédalier, cette fois je démonte les pédales afin de gagner un peu en largeur et toujours dans un souci de contact avec un autre objet.
Enfin je détends mon câble de dérailleur arrière en repoussant la chape à la main et en sortant la gaine de sa butée du hauban. Cela me permet de démonter celui-ci et de pouvoir l’emballer dans du papier-bulle pour le caler entre les haubans ou le long du tube de selle comme sur ma photo. Pour ce faire j’utilise du scotch de protection de peinture qui ne viendra pas laisser de trace ou de résidus de colle sur le cadre.Point particulier, laisser des bidons vides sur vos portes-bidons afin qu'ils ne se brisent pas s'ils viennent à subir un choc.

Une fois ces différentes pièces démontés, je range dans du papier-bulle les plateaux et la chaine pour les glisser dans les poches latérales. Ensuite je viens poser mon vélo sur ses supports, je verrouille les blocages puis petite vérification du calage de celui-ci.
Grâce à son grand volume, je n’ai pas besoin de démonter mon cintre ni ma tige de selle! Je positionne tout de même une house de selle en protection de celle-ci.
Pour encore plus d’assurance, je viens placer les mousses isolantes autour des différents tubes du cadre. Idem pour les cocottes de freins, grâce à la mousse d’emballage, je créé des gabarits des cocottes que je pourrais réutiliser plusieurs fois…  

Voilà mon vélo est prêt pour un transport aérien, je peux encore venir caler une paire de roue supplémentaire (une roue de chaque côté du vélo), bien évidemment chacune dans une housse respective. Et j’ai encore de la place pour mon casque, mes différents produits énergétiques, chaussures…

Je vous conseille tout de même de bien ranger dans des petits sacs fermés tout ce que vous rajoutez dans votre housse et de bien les caler! En effet celle-ci va être "trimbalé" dans tous les sens, ce serait dommage que ce soit vos outils (par exemple) qui viennent heurter et casser votre cadre!  

J’espère que grâce à ce post vous oserez franchir le pas, partir enfin en voyage avec votre vélo et ainsi profiter de nouvelles routes! Par contre je vous conseille dès la réception de votre housse au guichet hors-gabarit, de bien et systématiquement vérifier l’état de votre matériel, vérifiez chaque rayon de vos roues également. Si vous constatez une casse, adressez-vous au "service bagage", vous aurez une déclaration à remplir et ensuite toute une procédure à faire. Mais sachez que cela se passe en général assez bien et les compagnies d’assurance des transports aériens prennent en charge une grosse partie des frais occasionnés.

L’été est là, les départ en vacances arrivent à grand pas, certains le sont surement déjà alors n’hésitez plus entre vacance et vélo, faites les deux et ce n’importe où dans le monde!
Vous pouvez me poster vos photos de vos nouvelles sorties soit sur le blog soit sur Instagram, vous me trouverez sous #steph48800.