vendredi 3 avril 2015

Départ en Nouvelle-Calédonie



Bonjour,

Ma saison va subir une grosse modification! En effet je viens d’apprendre récemment que je devais me rendre pour une mission militaire de 3 mois et demi en Nouvelle-Calédonie! 
Vous allez me dire : "la chance!" être payé pour aller dans une des îles les plus touristiques du monde et dont le dépaysement total est assuré! Je ne vais pas vous cacher que je suis bien conscient de cette idée et de cette chance. Mais du côté sportif cela coupe ma saison en 2! Après une première partie très difficile notamment due aux conditions météorologiques dont j’ai beaucoup souffert et une blessure au genou, j’espère qu’à mon retour les conditions seront meilleures et enfin concourir à mon meilleur niveau… En relation avec mon coach nous attendons de savoir sur quel rythme je vais pouvoir m’entrainer, nous allons redéfinir tout un calendrier et des séances en adéquation avec mon séjour. 

J’ai déjà pris des contacts avec les cyclistes locaux, il y a l’air d’avoir une bonne culture cycliste dans l’île, il existe des courses et principalement le Tour de Nouvelle-Calédonie qui est une épreuve internationale et d’un gros niveau! Je pense pouvoir participer à des courses pendant mon séjour sur l’île. Je vous en ferai part comme toujours lors de mes articles sur ce blog. Ma mission sur place est de presque 4 mois, cela me pousse jusqu’à mi-juillet. Ceci-dit c’est à compter de cette période que les courses favorisant les grimpeurs commencent! Il faut laisser le temps que la neige fonde et que les principaux cols soient rouverts… D’autant plus que ces derniers temps la pluie et le froid n’ont pas favorisé ce dégel! Un peu de vélo au soleil avec une bonne crème solaire pour parfaire le traditionnel "bronzage cycliste" va me faire le plus grand bien moi qui supporte mal les intempéries! 

Sur l’île et pour une fois je vais faire la majorité des kms sur des roues alu à pneus et "manquer" à mon fidèle partenaire Alpins Wheel… Mais cela va me permettre de tester ce que valent des roues d’usine 2015 comparées à mes roues artisanales. Bien sûr vous aurez un compte-rendu de comparatif comme toujours quand j’ai de nouveaux matériels! 

De plus une fois sur place, je compte développer un échange et des relations entre mes partenaires et les coureurs ou clubs locaux. Je pense et d’après ce que j’ai pût échanger, qu’il y a un marché à prendre. La vie est très chère sur l’île et les produits tous importés d’où peu de personnes s’équipent "comme il faut"! Je profite de ce paragraphe pour faire un appel si vous êtes gérant, commercial, développeurs ou autres d’entreprise qui désirez s’expatrier ou ouvrir un marché je peux me faire votre agent de terrain… Les produits énergétiques sont très chers sur ces îles (comme tout ce qui est importé !), j’espère pouvoir mettre en avant la gamme Vit’effort qui est très complète et qui se révèle être d’excellents produits!

Je poste cet article juste avant d’embarquer dans le bus militaire et demain matin l’avion depuis CDG! Je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles et de suivre vos résultats...