samedi 21 février 2015

Résumé du Tour de l’Ardèche Méridionale 2015



C’est la reprise!

Ce week-end du 14 et 15 février, a était pour moi synonyme de reprise des compétitions à l’occasion du Tour de l’Ardèche Méridionale. Contrairement à l’année passée où cette épreuve de deux jours comptait 3 étapes et un classement général, cette année les organisateurs ont préférés créer deux courses distinctes. Le samedi le Grand Prix de "Lou Capitelle" 136km et, le dimanche le Grand Prix de "La ville d’Aubenas" avec 134km. Ce qui prévoyait un beau week-end bien rempli pour une reprise! Mais hélas la météo elle n’était pas à sa reprise!

Grand Prix de "Lou Capitelle": 136km au programme avec un départ du domaine de Lou Capitelle (habituelle des organisateurs d’Aubenas), sous un ciel menaçant avec quelques gouttes qui ont déjà mouillé la chaussée et surtout une température fraiche de seulement 6°C… Avec près de 1500m de D+, j’opte pour un mixage de mes roues Alpin’s Wheel, ma 50mm à l’arrière et ma 20mm ultralight à l’avant! Le départ est assez rapide, la tension est palpable, tout le monde est nerveux de reprendre les compétitions, ça frotte énormément! Si bien qu’une chute intervient au bout de 30km de course, je n’en suis pas mais c’est tombé juste derrière moi! Pas le temps de constater les dégâts que déjà nous avons tournés sur une toute petite route qui nous emmène au pied du Grand Serre, (le second GPM de la journée) il faut être bien placé au pied sinon jamais vous ne parvenez à remonter tellement la route est étroite! Comme toujours je fais le forcing et je suis bien placé! 
D’autant plus qu’un gros groupe de presque 30 unités possède plus d’une minute d’avance! Dans le GPM ça attaque de partout, au sommet nous basculons à 6 en contre. Après une descente menée tambour battant, nous sommes à vue du groupe de tête, les relais sont très appuyés, j’éprouve de la difficulté à passer! Nous formons une petite bordure, je suis dans le vent, incapable d’exprimer pleinement ma puissance!           - Depuis une semaine j’ai un syndrome rotulien qui me gêne lorsque je dois sortir des watts en position de poursuiteur! En effet lors de mes réglages sur mon Focus Izalco Max, j’ai mal réglé le recul de selle ce qui m’a occasionné ce syndrome, rassurez-vous depjuis je suis en voie de guérison. –            Je suis largué du contre, je continue mon effort mais seul, je perds du temps, devant ils font la jonction, je me dis "il va y avoir un temps mort tu vas rentrer"! Mais non, pas de temps mort, je ne rentrerai pas! Je me relève et attends le peloton qui a complétement coupé son effort, pour me reprendre près de 10km plus loin! Je termine cette première course au sein de ce peloton qui a éclaté en plusieurs morceaux dût au froid, aux cassures dans les descentes… Pour couronner le tout, les commissaires ne m’ont pas classé, jugeant que mon dossard était illisible!

Grand Prix de "la ville d’Aubenas": 134km avec un long passage dans le début des gorges de l’Ardèche et notamment le Serre de Tour à gravir… Hélas ce matin il pleut et c’est une pluie très froide, seulement 4°C au départ! Pour couronner l’affaire mon genou me fait terriblement souffrir, l’épreuve de la veille plus ce froid ne m’ont pas arrangé! 
Je décide malgré tout de prendre le départ avec le même montage de roues que la veille, avec mon boyau Contienal Compétition à l’avant je me sens serein sous la pluie! Je prends donc le départ mais sans trop croire en mes chances et surtout à surveiller ce genou. Le lieu de départ est inchangé à la veille, et toujours un départ rapide avec de grosses tensions, je ne suis pas à mon aise, je suis dans la queue du peloton, (chose rare pour moi), j’ai froid, je ne parviens pas à me réchauffer, j'ai peur de chuter, de frotter! Les cuisses sont dures, le cœur bloqué ça ne sent pas bon d’autant plus que le Serre de Tour se profil! Je ne suis pas du tout dans le rythme! Je ne parviens pas à faire le moindre effort ! Complétement bridé pour ne pas dire bloqué je me fais larguer du pack en pleine ascension! En haut je comprends que ce n’est pas la peine d’insister aujourd’hui (ma FC max enregistré est seulement de 168puls/min!) d’autant plus que mon genou me fait souffrir littéralement, chaque coupe de manivelle devient un supplice! Au km 60, la mort dans l'âme, je mets pied à terre et profite d’un camion ravitaillement pour monter me réchauffer et mettre un terme à mon calvaire…

Voilà donc pour mon retour en compétition pour cette nouvelle saison, le bilan n’est pas fameux du tout mais il faut retenir les points positifs, en bosse les watts et les sensations sont là, les km fonciers aussi. En relation avec mon entraineur personnel, nous avons convenues que je dois complétement guérir de ce genou pour exploiter cette condition physique! Le réglage du recul de selle corrigé, le repos que j’ai respecté cette semaine (j’ai comblé le manque de roulage par de la natation, du vélo elliptique et du ski de randonnée) vont me permettre de revenir, je l’espère, très vite dans mes meilleurs conditions!

Ce week-end je vais participer au souvenir Jean Masse à Marseille, mon but est de faire des bornes rythmés tout en surveillant ce genou sans trop le sollicité encore, en vue de la première manche de DN3 qui aura lieu le 8 mars et qui reste un objectif pour le Team Chris-Net!