jeudi 11 septembre 2014

Résumé du Tour du pays de Gex 2014



Bonjour,

Aujourd’hui je vais vous faire un résumé ou plutôt mon résumé du Tour du pays de Gex qui s’est déroulé ce dimanche 7 septembre. Pour l’édition de 2014, cette épreuve prenait la forme d’une classique de 160km pour un dénivelé de 2500m. En effet 5 GPM étaient au programme dont le 1er après seulement 21km! Ensuite le parcours très vallonné n’offrait aucun moment de répit…  C’est donc une épreuve très exigeante qui nous attendait! Pour ce faire j’avais opté pour un "mix" de mes roues, ma roue arrière carbone de 50mm et ma roue avant de 20mm. J’aime ce "mix" qui permet d’alléger un peu le vélo tout en conservant une rigidité sur l’arrière et une inertie conséquente et loin d’être négligeable sur une épreuve très longue!

En ce dimanche une chaleur digne d’un vrai mois d’aout (pas comme ce dernier…) était présente avec une atmosphère très lourde.  Je pense à bien m’hydrater dès le matin, n’ayant plus connu de forte chaleur depuis fin juin, début juillet! Le départ est très très rapide, au pied du GPM nous avons un petit  plus de 50km/h de moyenne! Et déjà un groupe de 21 s'est fait la belle! Lors du briefing j’avais demandé à l’équipe de se glisser dans les échappés, je comptais jouer ma carte à partir du second GPM très raide au km 79,8. Dans ce 1er GPM de grosses attaquent fusent, je réponds j’ai de bonnes sensations nous revenons presque sur le groupe de tête qui a déjà perdu quelques éléments. Mais l’effort est stoppé, le groupe reprends du temps sur le peloton ou déjà ce qu’il en reste. 
Dans les kilomètres qui suivent, l’allure reprends de plus belle et de grosses attaquent se succèdent, aux alentours du 40ème kilomètre et sur une portion montante, des petits groupes se forment, je fourni un gros effort pour être dans celui des leaders. La chaleur sur cette portion de route est insupportable, l’air se fait très rare! Tout d’un coup je sens mes jambes qui tremblent, des sueurs froides et plus de force! Je suis littéralement victime d’un coup de chaleur! Je me fais sortir du groupe en moins de temps qu’il le faut pour vous l’écrire, puis des suivants jusqu’à finalement accrocher le reste du pack en retrouvant petit à petit de mes émotions. Nous nous organisons pour essayer de reprendre les différents groupes qui se sont formés mais nous sommes déjà pointés à plus d’1min du gros groupe de contre qui s'est formé! Malgré nos efforts, l’écart continue de grandir et dans le peloton la démotivation se fait sentir, et nous sommes à près de 90km du but! J’essaye de remotiver les gars mais nous sommes très loin de revenir bien au contraire, c’est ce que nous appelons l’enterrement de 1ère classe…  Bref je termine cette course très très loin du vainqueur (à près de 15min) et surtout très loin de mes ambitions! En revanche j’ai vu que c’est une épreuve qui mérite de se préparer en conséquence, l’organisation était vraiment très bonne. Mais il est difficile de rivaliser avec des coureurs qui ont le choix de leurs horaires d’entrainement et qui ont pût se préparer aux fortes chaleurs… 

Ce dimanche je vais rebondir sur le Grand Prix du Fauciny en Haute-Savoie, une épreuve taillée pour les grimpeurs, où je l’espère me rattraper et obtenir un beau résultat malgré le niveau très élevé attendu…