dimanche 31 août 2014

Résumé Tour de la Tarentaise



Bonsoir,

Ce soir je vais vous faire le résumé du premier Tour de la Tarentaise qui s’est déroulé du jeudi 21 au dimanche 24 aout. Celui-ci comportait 5 étapes réparties sur 4 jours de course avec un CLM par équipe. J’ai eu l’occasion de participer à cette épreuve sous les couleurs de la sélection Haute-Savoie.
En effet les équipes étaient composées de 7 coureurs et seul 3 coureurs de  1ère catégorie étaient acceptés dans chaque équipe. Ce Tour tout nouveau réservé aux grimpeurs promet de belles étapes, pour ce Tour vous vous en doutez j’opte bien sûr pour ma paire de roue montagne ! 



Jeudi 21 Aout, 1ère Etape, St Martin de Belleville – Les Menuires 111km, 3065m de D+ :
Le départ du Tour fût donné sous un beau soleil dans le beau village de St Martin deBelleville, puis le départ fictif long de 8km nous a emmenés à l’entrée de la station des Menuires à 1800m d’altitude. Là un critérium de 4km3 à effectuer 24 fois nous attendait… A chaque tour, la bosse de 1km2 usait littéralement le peloton, la descente très courte et technique ne permettait pas de repos, je compris très vite que la course allait être très difficile ! Dès le second tour je sors dans un petit groupe, nous sommes 4 en tête, à chaque tour nous creusons un écart de près de 20sec sur le pack, je sens que ce coup peut aller loin ! Mais hélas le rythme est trop soutenu et je dois me laisser décramponner avec un autre concurrent. Le peloton mettra 3 tours pour nous reprendre ! Devant le duo continu sur un gros rythme. Vers la mi-course l’écart est stabilisé autour de la minute et demi, je tente plusieurs fois de ressortir et de favoriser un groupe mais en vain. A mon grand désespoir, un groupe sort au moment où je récupère un peu de mes efforts et je ne peux en être ! Ils reprendront le duo de tête, les crampes commençant à venir, je finis dans ce qui reste du peloton à une 21ème place et à déjà 3min52 du vainqueur ! Mon objectif de finir dans le top 5 est mal engagé…

Vendredi 22 aout, 2ème Etape CLM par équipe Bellecombe - Bellecombe: 
Annulé ! Le président des commissaires à tout simplement annulé ce CLM dût aux trop nombreux passages à niveaux présent sur le parcours ! En effet si un train se présente devant une équipe et que les barrières se baissent comment va-t-on prendre le temps !? Je pris donc la matinée en récup et en profitant d’aller tourner les jambes une grosse demi-heure sur le plat.

Vendredi 22 aout, 3ème Etape Bellecombe – Bellecombe, 78,6km 660m de D+:
Etape très courte, il s’agit d’effectuer 3 fois le parcours initial du CLM. J’avais demandé à mes coéquipiers de se préparer pour un départ très rapide et de se glisser dans la première échappée mais je me suis vite rendu compte qu’ils manquaient de "métier"… Un groupe sort avant même la fin du premier tour, j’en suis ! Cette fois je ne lâcherai rien ! Nous prenons rapidement du champ jusqu’à plus de 2min mais la présence du second au classement général ne joue pas en notre faveur ! Le peloton réagit et maintien un écart sous la minute. Nous arrivons tout ce groupe pour la gagne, une attaque à 500m dans le faux plat montant fait exploser le groupe, je ne fais pas mon effort trop tôt et parviens à terminer 4ème de cette étape et à intégrer le top 15 au général !

Samedi 23 aout, 4ème Etape Moutiers – Hautecour, 78,2km 2710m de D+: 
Encore une étape courte mais redoutable sur le papier avec 5 GPM et un départ au pied d’un col ! Nous optons pour un échauffement sur Home-Trainer afin de ne pas se retrouver tout de suite dans le rouge. Comme promis le départ est rapide et les attaques fusent dès les premières rampes mais sans parvenir à sortir. Je suis déjà à l’affût et réponds aux "clients". Les coéquipiers du maillot jaune font un gros tempo, le peloton éclate, en haut du col nous ne sommes plus qu’une petite trentaine. Une courte descente de 4km puis nouvelle ascension. Je suis obligé d’admettre que l’étape de la veille m’est restée dans les jambes ! En effet j’ai du mal à suivre le rythme, je suis un ton en dessous des meilleurs. Fort heureusement mes qualités de descendeurs me font recoller au groupe sans forcer. Au fur et à mesure que nous progressons dans cette étape, notre groupe se réduit… Au sommet de l’avant dernier GPM, je décide d’anticiper la montée finale en faisant la descente et bénéficier d’un temps d’avance sur les leaders. Je remonte le groupe quand soudain un concurrent me coupe la route et m’oblige à faire un "tout droit" ! Résultat j’heurte un muret, passe par-dessus, un peu sonné je vérifie mon matériel, rien de cassé, idem pour moi juste un peu de "verni" qui a sauté, je repars aussi tôt, au bas de la descente je suis de nouveau dans le groupe mais ma tentative d’anticipation a échoué… Et comme depuis le début de cette journée je me retrouve à refaire l’élastique dans cette montée. Celui-ci fini par cassé, je termine seul, 17ème en perdant encore du temps sur les meilleurs mais aussi sur certains dont je me sais supérieur… Au général je suis 13ème.

Dimanche 24 aout, 5ème Etape La Léchère – Combelouvière, 116km, 2645m de D+ : 
Une étape avec un profil particulier, en effet 67km de plaine puis enchaînement de cols jusqu’à l’arrivée ! Je décide que ce sera la journée ou je dois tout tenter pour sauver mon général ! Comme je m’y attendais, un groupe sort sur le plat, dans le 1er col (qui est le plus dur de ce Tour), le rythme est très soutenue, je suis entre 380 et 400w ! Je m’accroche, mais je ne peux suivre ce rythme jusqu’au sommet, je suis repris par le groupe de contre, devant ils ne sont même pas 8 à monter à ce rythme. Je fais la descente à fond en espérant rentrer sur la tête mais en bas personne… J’ai fait toute la descente sans aucune moto ou voiture devant moi ! Ce qui est absolument anormal et très dangereux ! De plus un signaleur ne m’oriente pas, je suis obligé de faire demi-tour et de repartir. J’attaque la dernière montée avec 30sec d’avance sur mon ancien groupe de contre. Celui-ci éclate dès le pied, je prends la roue des plus rapide, je me sens pas trop mal mais déconcentré et énervé de m’être fait mal orienté ! Puis mes forces s’échappent, je sens que j’ai du mal à suivre, mon cœur est anormalement bas, je comprends ce qui m’arrive mais trop tard : la Fringale ! La vraie et là je peux vous assurer que pour retrouver un petit rythme et s’alimenter est une vraie corvée ! Je suis repris par ce qui reste du contre je termine un peu comme je peux en réglant tout de même ce groupe au sprint pour la 14ème place. A ma grande surprise je reste toujours 13ème au général.

Encore un Tour d’effectuer cette année, celui-ci est vraiment très dur, vraiment pour les grimpeurs. Merci à Alpins Wheel qui contribue vraiment à m’apporter ce que je recherche et ce que j’attends d’une paire de roue ! A signaler que malgré le muret de face, ma roue avant n’as pas bronché ! (chose qu’il faut souligner car une roue de 416gr est trop fragile pour certains, messieurs faites confiance aux artisans !) Je suis déçu au final de mon classement mais après analyse et en relation avec mon coach, nous avons constaté que j’ai attaqué ce Tour en état de fatigue, je ne récupérais pas bien entre les étapes et surtout ma condition se dégradais au fil des jours. Je reviendrais volontiers sur ce Tour en étant mieux préparer ! Depuis j’ai pris une période de repos et repris par un bloc foncier en vue de terminer la saison en jouant les premières places !

Ce dimanche je me rends au Tour du pays de Gex, une épreuve Elite National réputé difficile, j’espère obtenir un résultat et ainsi voir que j’ai eu raison de couper quelques jours…