jeudi 14 août 2014

Résumé du 63ème Grand Prix de la Tomate (3ème manche coupe de France DN3)



Bonsoir,

Ce dimanche a eu lieu la dernière manche de coupe de France des clubs DN3, dont le mien en fait partie. 
Cette manche était pour  nous un objectif afin de marquer le maximum de points afin de figurer dans les premiers clubs de le DN3. Pour rappel, nous avons marqué seulement des points sur la seconde manche. Cette course était organisé sur un circuit de 14km a effectué 10 fois. Une bosse de 1km2 survenait après 3km puis un plateau avec des routes sans rendement suivi d’un faux plat montant en 2 parties et enfin une courte descente avec de grands virages rapides et 2 km de plat avant de revenir dans Marmande, des virages à 90° et surtout un demi-tour à seulement 300m de la ligne! Bref un circuit pas évident du tout qui ne souriait pas à une échappée solitaire. De plus le fort vent de face dans la bosse ne favorisait pas les attaquants!

Pour ce genre de circuit j’opte toujours pour ma paire de roue polyvalente carbone  (50mm à l’arrière et 38mm à l’avant). Le départ donné, je suis surpris de voir que nous ne partons pas aussi rapidement que d’habitude, je comprends tout de suite qu’il va s’agir d’une course d’attente… J’avais annoncé lors du briefing d’avant course que je comptais faire un résultat et que j’aurais les jambes pour accompagner les meilleurs dans le final. En conséquence je fus protégé tout le long de la course, et surtout je devais préserver mes forces jusqu’au 2/3 tiers de la course. Dans la première ascension, un groupe d’une dizaine de coureurs se font la belle, dedans j’ai un coéquipier. La consigne du briefing est donc respecté. En effet je voulais toujours un coéquipier si un groupe de plus de 6 coureurs se forme afin de ne pas avoir à faire d’efforts supplémentaires à fournir en roulant sur l’échappée et de "cramer" mes coéquipiers... De plus ce dernier s'est offert le luxe de s'approprier le cassement des GPM et la prime du 47ème Km!

Peu après la mi-course, certains leaders embraillent, je réponds, je contre très violemment et parviens à  rentrer seul sur le groupe de tête! Je relance cette échappée qui était en train de mourir mais hélas la plupart sont usés et ne peuvent relancer, le peloton nous reprends. Tout est à refaire! Je retente ma chance mais je me rends compte que sur ce circuit usant, les efforts sont longs à encaisser, je dois me remettre à l’abri et reprendre mon souffle. Quelques hommes sortent à l’avant, je suis loin je ne parviens pas à bien distinguer, peu après je m’aperçois que c’est un "gros" client qui est sorti! Je tente un contre, en vain… A moins de 20km de l’arrivée je ressors dans le faux plat, je fais une très grosse descente mais le plat avec le vent de ¾ face anéanti mon effort. Au dernier tour, nous sommes tous en file indienne, un groupe s’échappe à l’occasion d’une cassure! Personne de Chris-Net dans ce groupe, de plus le peloton coupe complétement son effort! Au pied de la bosse ce groupe possède déjà presque 1’! Je demande à mes coéquipiers de rouler et de faire monter à bloc, je sors dans le final de la montée accompagné de 2 coureurs, nous nous entendons mais derrière la chasse est menée, encore une tentative échouée. Le sprint pour la 14ème place est inévitable… Ne possédant aucun sprinteur au sein de notre équipe, nous ne parvenons pas à rentrer dans les 30 premiers et donc de marquer des points pour le classement de la DN3. Nous sommes déçus mais nous ne pouvons rien regretter car nous avons étés acteurs tout le long de la course et surtout nous avons tout tentés pour provoquer une échappée et aller au bout…

Demain je participe à une course dans la Bresse à Cormoz en préparation du Tour de la Haute-Tarentaise qui se déroule sur 4 jours avec beaucoup de D+!