jeudi 30 avril 2015

30ème Triathlon International de Nouméa 2015



Bonjour,

Comme écris sur mon résumé de course précédent, j’ai participé ce dimanche 26 avril 2015 au 30ème Triathlon International de Nouméa mais en équipe! Quelques précisions là-dessus: 
Ce triathlon était organisé par la ligue de Triathlon de Nouvelle-Calédonie et accueillait un plateau de triathlète de haut niveau! Pour vous donner quelques exemples: Ryan Fisher (vainqueur d’une coupe du monde et nombreuses participations aux championnats du monde), Peter Kerr (champion d’Océanie 2012, nombreuses participations aux coupes du monde), Ben Cook, Patrick Verney…

Mais l’organisation avait prévu de faire également l’épreuve par équipe. Ainsi il était possible de prendre le départ à 3 compétiteurs (1 nageur, 1 cycliste et 1 coureur à pied) et jusqu’à 7 compétiteurs (2 nageurs, 3 cyclistes et 2 coureurs à pied) ! Nous avons donc constitué un trinôme au sein de la Compagnie qui est en déplacement avec moi sur le territoire. 
 
L’équipe de gauche à droite sur la photo: 
Kévin (le nageur), Anthony (le coureur) et moi (le cycliste)

Les distances : 1500m de nage en mer (2 boucles de 750m); 40km en vélo (3 boucles de 13,3km); 10km en course à pied (4 boucles de 2,5km).

Nous étions tous les 3 sans repère sur ce genre d’épreuve car aucun de nous n’avaient participé à un triathlon! Kevin n’avait jamais nagé en mer, pour ma part je n’ai jamais réalisé de CLM aussi long et Anthony craignait la chaleur! Nous voici donc au départ où une foule immense est déjà présente malgré l’heure matinale (6h45)! L’organisation est bien rodé et trouvons rapidement où nous faire enregistrer, poser mon vélo dans le parc. Il faut noter que sur un triathlon, normalement les compétiteurs font toutes les épreuves et s’échauffent dans l’eau et quand ils prennent le vélo ont déjà une épreuve de faites. De ce fait les vélos sont vérifier par un "contrôle technique" et cloisonner dans le parc! Je ne pouvais plus m’échauffer avant mon épreuve! Pour optimiser un peu mes chances, j’avais équipés mon vélo de prolongateur Zipp carbone et d’une paire de roue Mavic Cosmic Carbone Ultimate à boyau. J’avais opté pour une pression type CLM : 9.2Bars pour la roue arrière et 8.9 sur la roue avant. (Pression contrôlé grâce au manomètre digital Topeak)

8h00, le départ des individuels est donné ! C’est impressionnant de voir cette masse de nageurs qui se jouent des coudes pour se frayer un chemin et s’extraire en tête !

8h03, départ des équipes et donc de Kévin! Il part dans les derniers pas du tout habitué à ce genre de départ et un peu peur de prendre un mauvais coup… A sa première boucle il a déjà remonté des concurrents, c’est bon signe! Il a l’air de s’en sortir! A la fin de ses 2 boucles, il sort vers la 25ème équipes, court jusqu’au parc de vélo pour me passer le relais (un petit élastique noire!) et récupère de ses 1500m bouclés en 26min! 

Je cours (avec les chaussures et les cales ce n’est pas évident !) jusqu’à mon vélo et la sortie du parc puis l’enfourche et part au sprint! C’est parti pour mes 3 tours de 13,3km! Je trouve très vite mon rythme malgré le manque d’échauffement, je gère mon premier tiers afin de ne pas me mettre le sang dans la bouche! Puis j’augmente mon rythme et me régule grâce à mon capteur de puissance Stages Cycling. Je tourne bien les jambes mais peu après le 20ème km je sens que je ne suis pas du tout habitué à de si longs CLM (en effet, lors des courses par étapes ceux-ci font entre 10 et 20km!), je persiste et essaye de maintenir mon rythme, je double sans arrêt des concurrents d’autres équipes et mêmes des individuels, c’est bon pour le moral!
 Je retourne dans le parc après 59min d’effort (40,6km/h de moyenne, le 5ème meilleur temps et cela sans vélo ni casque spécifique!) et donne le relais à Anthony qui part comme une fusée sur son 10km! 
A ce moment-là nous sommes la 6ème équipe! Mais un gros coureur à pied (spécialiste du 10km) est déjà dans les starting-blocks… Il va doubler Anthony malgré ses 2min d’avance. Nous ne pouvons lui en vouloir, il a fait une très belle course et s’est même offert le luxe de battre son propre record sur 10km en 35min 53sec. 

A l’arrivée nous sommes classés 5ème équipes confondues et 3ème par équipe de 3! Ce qui nous fait une place sur le podium et revendiquer notre appartenance au bataillon de Savoie grâce au drapeau de rigueur!

Je dois avouer que cette matinée a été une expérience riche avec une superbe ambiance tout au long de l’épreuve! Les vrais triathlètes (surtout les élites) sont vraiment très impressionnants, pour information le vainqueur de l’édition, l’australien Ryan Fisher termine en 1h47min! Leurs transitions entre chaque discipline est réglées comme du papier à musique, les chaussures de vélos (spécifique au triathlon à large ouverture) déjà enclenchés sur les pédales avec un élastique tout fin qui maintient la manivelle à l’horizontale, les chaussures de courses à pied posés à cotés sur une petite serviette bien rangés et ordonnés. Les gels énergétiques posés sur le cadre du vélo pour consommer dès la sortie de la natation!
Je pense que beaucoup de temps se joue sur les transitions et que pour faire une performance il ne faut pas négliger celles-ci. Il est important pour les triathlète d'avoir un coach qui sache gérer les 3 disciplines ou de travailler avec 1 spécialiste de chaque discipline et dans ce cas que les 3 entraineurs travaillent en relation!

 Ci-dessous la photo du podium des équipes de 3 lors de la réception à la Mairie de Nouméa:



Je ne connais pas encore précisément mes prochaines épreuves ici mais comme toujours je vous en ferai part lors de mes comptes rendues.