samedi 25 octobre 2014

Coupure de fin de saison annuelle



Bonjour,

Je profite de ma coupure de fin de saison afin de vous expliquer en quoi cela consiste et quel est l’intérêt de celle-ci.

La fin de saison est arrivée, plus de courses les week-ends, les jours qui raccourcissent, le changement d'heure et le froid qui commence à pointer le bout de son nez sont plusieurs facteurs qui entament votre motivation. C’est le bon moment pour se poser et se retourner sur la saison qui s’achève afin de faire un bilan complet sur celle-ci et sur votre état physique. De plus vous pouvez également faire un check-up complet de votre matériel (cadre, groupe, changer les câbles et gaines, vérifier vos boyaux, vos roues, etc…)
En effet profitez de cette période pour analyser vos résultats, observer ce qui a fonctionné, ce qui n’a pas fonctionné et si vous avez atteint vos objectifs avec votre coach .  A partir de là, commencez à mettre en place une stratégie de régénération durant votre trêve pour attaquer du bon pied la saison prochaine. Définir vos nouveaux objectifs, revoir votre position si besoin, etc… La plupart des compétiteurs observent une période d’inactivité complète allant de 15 à 45 jours pour certains et ceux sans aucune activité sportives ! Cette coupure est nécessaire pour deux raisons : 

D’une part, le repos complet est un besoin physiologique. Nous savons que les progressions sont uniquement possibles s’il y a une variation de charge de travail. A partir de là, il faut prendre en considération avec le même intérêt la phase d’entraînement et la phase de désentraînement.
D’autre part, la coupure est un moyen de « régénérer l’esprit », on parle alors d’un break mental. Le cyclisme est un sport routinier où les volumes horaires sont conséquents. Durant toute la saison nous faisons attention sur la nourriture, profitez-en pour vous faire plaisir (mais sans excès ! Les kilogrammes sont très facile à prendre mais dur à perdre…), vous verrez à quel point vous vous sentirez soulagé psychologiquement!

Logiquement au bout d’un certain temps, vous allez ressentir un « manque de vélo ». Il faut que cette sensation apparaisse avant de reprendre une activité physique. Et encore à partir de là je vous conseille de patienter encore une semaine! Ces quelques semaines de non pratique constitueront votre réservoir de motivation pour toute la saison qui suit. 

Comme je vous le préconisais en début de ce post, profitez-en pour aller voir votre médecin, faire une prise de sang et éventuellement vérifier que vous ne soyez pas en carence ou un autre problème de santé. Faites un check-up complet chez un ostéopathe (surtout si vous avez chuté !), et votre kinésithérapeute. Ainsi vous pourrez reprendre votre préparation hivernale sereinement en vue de vos nouveaux objectifs ! 

Bonne coupure à tous, pour moi la reprise devrait tourner vers le début du mois de novembre même si l’envi de reprise est déjà présent !